MENU

Une récolte de sept points dans la bulle

Bien des partisans avaient hâte de voir à l’oeuvre leurs favoris dans la bulle au Centre Vidéotron. Au terme de l’exercice, on peut dire que la troupe de Ron Choules a su parvenir à ses fins, même si ce fut par moments un peu cahoteux. Parmi l’ensemble de ses joueurs, certains ont même su lever leur jeu d’un cran et offrir ce qu’il fallait pour mettre un baume sur une année 2020 passablement hors de l’ordinaire.

D’abord, il est intéressant de noter que 5 des 6 rencontres auxquelles ont participé les Cataractes se sont soldées par la marge d’un seul but. Comme quoi, la parité était au rendez-vous lors des 10 derniers jours de compétition. Au final, c’est une récolte de 7 points gracieuseté de 3 victoires, 2 revers et un autre en prolongation. D’autre part, dans tous les matchs sans exception, c’est l’adversaire qui a inscrit le premier filet de la rencontre. Malgré tout, c’est avec une fiche légèrement au-dessus du seuil psychologique de 0.500 que s’est conclu ce séjour à Québec.

Seul au 2e rang de la division Est, les Cataractes ne sont qu’à un seul point des Saguenéens de Chicoutimi, et ce, avec un match de plus à disputer. Si on garde en tête qu’il est difficile de savoir combien de matchs seront joués cette saison, chaque rencontre est d’une importance capitale.

L’indiscipline coûte cher

Si on cherche à connaitre un des aspects qui a fait défaut lors des trois premières rencontres, il suffit de regarder au chapitre des unités spéciales et de l’indiscipline. Difficile pour une équipe d’aller chercher du rythme lorsqu’elle se retrouve aussi souvent en désavantage numérique. Au total, face à Québec, Gatineau et Blainville-Boisbriand, les Cataractes ont accordé pas moins de 6 buts à l’adversaire en seulement 17 désavantages numériques, soit une efficacité de 64%.

Sur le plan offensif, avec l’absence de Mavrik Bourque parti pour le camp d’entrainement d’Équipe Canada junior, certains joueurs se voyaient décerner davantage de responsabilité. Parmi ceux-ci, quelques-uns ont su répondre à l’appel, notamment Jérémy Martin (2 buts face aux Remparts), Vasily Ponomarev (1 but et 1 passe face aux Olympiques) et Xavier Bourgault (1 but et 1 passe face à l’Armada).

Malgré la défaite, l’entraineur Ron Choules mentionnait que l’équipe allait dans la bonne direction malgré les résultats décevants. Il était clair selon lui que le jeu collectif était à remettre sur les rails et qu’une meilleure efficacité en désavantage numérique pouvait faire basculer le sort du match du bon côté…

Passer de la parole aux actes

Le message du pilote des Cats a clairement été compris lors de la deuxième moitié de ce séjour dans la Vieille Capitale. Au cours des trois derniers matchs, les Cataractes n’ont accordé aucun but à court d’un homme, et ce, en 7 occasions. Non seulement ont-ils été en mesure d’être plus efficace, mais c’est l’équivalent de 10 pénalités mineures en moins pour les représentants de la Mauricie. Beaucoup plus facile d’espérer ressortir avec les deux points dans ce contexte! Néanmoins, il aura fallu que certains joueurs se démarquent pour que les victoires s’accumulent. Soulignons le brio de Xavier Bourgault et Vasily Ponomarev (1 but et 1 passe chacun face aux Tigres), Olivier Nadeau (2 buts face aux Saguenéens dont le but gagnant en prolongation ainsi que 2 passes face aux Voltigeurs) et William Veillette (but gagnant face aux Voltigeurs).

plus de nouvelles
Les Cataractes acquièrent les droits de Gabriel Fortier
il y a 3 semaines
Quatre marchés sélectionnés comme villes hôtesses des environnements protégés de la LHJMQ
Il y a 1 mois
Joueurs-étudiants du mois de novembre 2020
Il y a 2 mois
Lancement du concours « Arranges-y le portrait! » présenté par Maxi
Il y a 2 mois
La LHJMQ prolonge la pause des Fêtes
Il y a 2 mois
2:28
27nov./20 Cataractes 2 Voltigeurs 1
Il y a 2 mois