MENU
Victoire électrisante des Cataractes!

Il y a fort à parier que les soupirs de soulagement furent nombreux dans le camp des Cataractes après cette rencontre âprement disputée sur la patinoire des Voltigeurs de Drummondville. Alors que l’on croyait que le scénario des derniers matchs allaient se répéter, Alexis D’Aoust vint trancher le débat et permit à son équipe de retrouver le chemin de la victoire en vertu d’un gain de 4 à 3. Dans la victoire, soulignons l’excellent travail en échec-avant des hommes de Claude Bouchard ainsi que la prestation offensive de Brandon Gignac avec 1 but et 3 passes…

Avant-match…

Le message lancé avant la rencontre par Claude Bouchard ne pouvait être plus clair: il fallait coûte que coûte être plus hargneux et plus intense en échec-avant pour espérer renverser les Voltigeurs de Drummondville. Par ailleurs, les vétérans, tant en défensive qu’en attaque, devaient montrer le chemin à suivre à l’aube du début des séries éliminatoires. Devant le filet des Cats, Mikhail Denisov reprenait sa place comme titulaire.

Échec-avant soutenu, message compris!

Dès le départ, il était clair que les joueurs de Claude Bouchard avaient saisi le message en ce qui a trait au niveau d’implication en échec-avant. Tous les trios sans exception réussirent à mettre de la pression sur les défenseurs drummondvillois. Malheureusement, lors d’une supériorité numérique, Nicolas Guay (8e) prit un tir du cercle des mises en jeu et la rondelle échappa à Denisov pour continuer son chemin jusqu’au fond du filet pour propulser les locaux en avance. Abattus nos Cataractes ? Nullement! D’abord, en avantage numérique, Samuel Girard mit la table pour Dennis Yan (43e) qui décocha un de ses tirs foudroyants dans la lucarne pour permettre aux visiteurs de créer l’égalité. Puis, quelques minutes plus tard, Alexis D’Aoust effectua une montée en zone offensive pour ensuite laisser la rondelle derrière à Samuel Asselin. Ce dernier attira 2 joueurs des Voltigeurs avant de repérer brillamment Brandon Gignac seul devant Olivier Rodrigue. Le rapide patineur ne put rater sa chance et tira dans une cage déserte pour donner les devants aux Cataractes. Vous pensiez que Mikhail Denisov avait perdu son mordant? Rien de plus faux alors qu’il se dressa à plusieurs occasions en l’espace de quelques minutes notamment sur Mathieu Sévigny, lui qui avait réussi à le déjouer à moult occasions lors du dernier match entre les deux équipes. Au chapitre des tirs au but, Shawinigan avait les devants 13 à 12.

Le bon boulot se poursuit en deuxième!

Au cours des derniers matchs, nous avions souvent assisté à une baisse de régime de la part de nos favoris. Au cours du deuxième engagement, ce ne fut pas le cas. Certes, les Voltigeurs eurent leurs chances de créer l’égalité, mais ne purent le faire en raison du brio défensif de Gabriel Sylvestre. En début de période, le grand numéro 3 plongea littéralement derrière Mikhail Denisov pour balayer ainsi la rondelle hors du demi-cercle du gardien. Puis, ce fut le tour d’un autre défenseur de se signaler alors que Jonathan Deschamps distribua une solide mise en échec à l’entrée de sa zone défensive. Nul doute que les hommes en jaune et blanc allaient vendre chèrement leur peau! Tout ce beau travail fut récompensé après une mise en jeu en territoire offensif. Samuel Girard récupéra une rondelle libre pour distribuer celle-ci sur la palette d’Alexis D’Aoust (25e) qui laissa Olivier Rodrigue pantois alors que la rondelle disparaissait au-dessus de son épaule droite. Ainsi, Claude Bouchard voyait sa bande se donner une priorité pleinement méritée de deux buts, un luxe qu’il n’eurent pas le loisir de vivre au cours des 4 dernières rencontres. Dans les dernières minutes de la période, Gabriel Sylvestre poursuivit son excellent travail en défensive en stoppant un tir de d’Anthony Boucher à l’aide de son bâton. Un véritable mur! Un peu plus tard, ce fut au tour d’Olivier Rodrigue de se signaler devant Samuel Bucek qui s’amenait seul devant lui. Ne mordant aucunement à la feinte du jeune slovaque, il bloqua facilement et tua dans l’œuf cette chance de compter. Après 40 minutes de jeu, les Cataractes avaient les devants 24-21 au chapitre des tirs au but.

Des Voltigeurs coriaces… et un brin chanceux!

Il fallut attendre une bonne dizaine de minutes avant de voir les 2 équipes amorcer la troisième période en raison de pannes électriques. Qu’à cela ne tienne, l’intensité était au rendez-vous à la reprise des hostilités. Clairement, les deux premières unités offensives des Cats voulaient poursuivre sur leur lancée et chargèrent le filet d’Olivier Rodrigue. Ayant peu d’espace et de temps pour manœuvrer, les Voltigeurs virent les Cataractes dicter le tempo au cours des 10 premières minutes du dernier engagement. Malgré tout, à la suite d’une superbe manœuvre de Mathieu Sévigny, William Poirier (6e) récupère un retour de lancer pour battre Mikhail Denisov au ras la glace pour permettre aux hommes de Dominique Ducharme de rétrécir l’écart à un seul but. À la suite d’un dégagement anodin en fond de territoire défensif, Gabriel Sylvestre et Mikhail Denisov jugèrent mal la trajectoire de la rondelle si bien que Christophe Beaudin (4e) passa par là et déjoua le cerbère russe du côté de la mitaine. Soudainement, c’était retour à la case départ pour les 2 équipes!

La période supplémentaire sourit finalement aux Cats!

Dès le début de la période de prolongation, Cameron Askew et Alexis D’Aoust passèrent bien près de donner la victoire aux visiteurs. Le premier se buta à Olivier Rodrigue sur une échappée alors que le second rata complètement son tir alors qu’il se trouvait seul dans l’enclave. Puis, avec un peu moins de 2 minutes à faire, Brandon Gignac récupéra une rondelle à sa ligne bleue pour partir en trombe avec Alexis D’Aoust dans une descente à deux contre un. Gignac, patient, plaça la rondelle sur la palette de D’Aoust (26e) qui n’eut qu’à faire dévier celle-ci entre les jambières d’Olivier Rodrigue pour donner une victoire salutaire aux hommes de Claude Bouchard. Au final, Drummondville eut le dessus 38-37 dans la colonne des tirs au but.

Les trois étoiles

1re étoile = Pavel Koltygin (DRU)

2e étoile = Ryan Verbeek (DRU)

3e étoile = Dennis Yan (SHA)

Prochain rendez-vous…

Les Cataractes continueront leur périple à l’étranger en rendant visite aux surprenants Olympiques de Gatineau, eux qui font flèche de tout bois depuis l’arrivée d’Éric Landry à titre d’entraîneur-chef. Cette rencontre aura lieu vendredi le 10 mars à compter de 19h30.

plus de nouvelles
Dennis Yan s'éclate et les Cataractes mènent la série 2-1!
Il y a 15 heures
Gala Rondelles d’Or : Samuel Girard et Mikhail Denisov en nomination !
Il y a 2 jours
Les Cataractes s'imposent 3-0! La série est égale 1-1!
Il y a 4 jours
Shawinigan échappe la première de la série !
Il y a 5 jours
Place à la vraie saison
Il y a 6 jours
Les Cataractes s'éclatent et triomphent aisément 7-2!
il y a 2 semaines