MENU
Fitzpatrick et les Cataractes s’inclinent 3-2

C’est devant 3109 spectateurs que les Cataractes ont subi la défaite face aux Screaming Eagles du Cap-Breton par la marque de 3-2. Gabriel Sylvestre et Vasily Glotov ont été les marqueurs pour les hommes de Daniel Renaud. Quant à lui, Lucas Fitzpatrick fut tout simplement renversant et effectua 30 arrêts.

1re période

Dès la première séquence du match, le jeune Fitzpatrick offrit du jeu inspiré à son entraîneur et à ses coéquipiers en réalisant 2 arrêts coup sur coup, soit un arrêt de la jambière et un autre avec la mitaine.

À la 14e minute, alors que les hommes en jaune évoluaient à court d’un homme, Drake Batherson décocha un tir des poignets depuis le cercle des mises en jeu et trouva une mince ouverture au dessus de l’épaule de Fitzpatrick pour donner les devants aux visiteurs.

Puis, quelques instants plus tard, Samuel Asselin fut accroché alors qu’il s’élançait seul devant Jessiman. Incapable de prendre un tir au but, on lui accorda un tir de pénalité. Sa brillante feinte droite-gauche eut raison de lui… mais la rondelle glissa lentement tout juste à l’extérieur.

Le reste de la période fut l’affaire d’un seul homme : Lucas Fitzpatrick.

Au final, après 20 minutes, Cap-Breton était en avant 13-4 au chapitre des tirs au but.

2e période

L’attaque shawiniganaise passa bien près de niveler les chances en début de période lorsque Glotov et Manseau orchestrèrent une superbe descente. Cependant, Kyle Jessiman, le gardien des Screaming Eagles étira le bâton en désespoir de cause et vola Glotov en faisant dévier dans le filet protecteur.

Alors qu’il quittait le banc des punitions, Gabriel Sylvestre prit possession d’une rondelle libre au centre de la patinoire et fila seul devant Kyle Jessiman qu’il déjoua à l’aide d’une brillante feinte, semant la frénésie chez les spectateurs.

Puis, lors de la reprise, Jérémy Manseau déborda sur l’aile gauche et servit une judicieuse passe soulevée à Vasily Glotov dans l’enclave. Son tir sur réception ne laissa aucune chance et perça la muraille adverse, lançant ainsi les Cataractes en avant 2-1.

Cependant, comble de malheure pour les partisans shawiniganais qui virent Adam McCormick créer l’égalité en faisant dévier une passe précise d’Egor Sokolov derrière Fitzpatrick, tout cela avec à peine 10 secondes à faire à la période.

Après 40 minutes de jeu, les visiteurs avaient l’avantage 24-19 au chapitre des tirs au but.

3e période

Au dernier tiers temps, le jeune cerbère des Cats reprit là où il avait laissé en multipliant les arrêts importants à l’aide de ses jambières.

En milieu de période, les locaux montrèrent les dents et passèrent bien près de prendre les devants lorsqu’Antoine Demers, qui jouait déjà un fort match jusque là, fit dévier une passe qui aurait pu devenir le but donnant les devants n’eut été d’une belle glissade de Jessiman.

Une chance en or fut offerte aux locaux lorsque les Screaming Eagles furent chassés pour obstruction avec moins de 6 minutes à faire. Malhreusement, cette opportunité ne se concrétisa pas…

Pire, à la toute fin d’une punition décernée à Mathieu Samson, le Cap-Breton chargea le filet et Jordan T’y Fournier poussa une rondelle derrière Fitzpatrick pour ainsi reprendre les devants.

Les troupiers de Daniel Renaud tentèrent une dernière poussée et passèrent bien près d’enfiler l’aiguille, en particulier Cameron Askew et Jérémy Manseau, mais leurs efforts furent insuffisants.

Au final, le Cap-Breton domina la colonne des tirs au but 33-26.

3 étoiles

1- Drake Batherson (CAP)

2- Lucas Fitzpatrick (SHA)

3- Jordan Ty Fournier (CAP)

Commentaires

C’est certain que nous aurions pu être plus opportunistes, mais il ne faut pas voir que du négatif. Je suis certain que nous saurons rebondir demain contre Chicoutimi. Cap-Breton mettait beaucoup de pression en échec-avant et nous avons eu quelques difficultés à gérer le tout…    – Gabriel Sylvestre

Nous sommes à un bond prèsde connaître du succès. Nous avons joué contre une équipe mature qui connait bien son système et qui l’applique parfaitement. Spécialement le long des rampes. Malgré leur temps de possession, nous avons su limiter les chances de marquer. J’ai adoré la performance de Fitzpatrick ce soir. Par ailleurs, un gars comme Antoine Demers nous donne toutes les raisons de lui donner de temps de glace. Il démontre de l’intensité lors de chacune de ses présences.    – Daniel Renaud

Prochain rendez-vous

Dès demain après-midi, nos Cataractes recevront la visite des Saguenéens de Chicoutimi à compter de 16h.

plus de nouvelles
Les Cataractes font l'acquisition de Max-Antoine Melançon !
Il y a 19 heures
Le Drakkar blanchit les Cataractes
Il y a 4 jours
Shawinigan s'incline 4-2 à Chicoutimi
Il y a 4 jours
Denisov et Benoit brillent, les Cataractes triomphent!
Il y a 6 jours
Les Cataractes subissent la défaite face aux Islanders
Il y a 1 semaine
Shawinigan s'incline 6-4 face à l'Océanic
il y a 2 semaines