MENU

Bourrasque offensive à Rimouski, les Cataractes s’inclinent 8-6

Les Cataractes ont bravé le blizzard et la chaussée glacée pour disputer la victoire à l’Océanic dans un match qui a débuté avec près de 2 heures de retard sur l’horaire établi.

La rencontre entre les deux équipes a pris la tournure d’une véritable bourrasque offensive! Au total, 14 buts ont été marqués et les 4 gardiens ont vu de l’action!

Au final, l’Océanic s’est sauvé avec une victoire de 8-6. Pour les Cataractes, Demers, Glotov, Boulianne, Senez, Théorêt et Martin ont été les marqueurs. D’ailleurs, soulignons l’excellent travail d’Antoine Demers qui a récolté aussi deux mentions d’aide au cours de la partie.

1re période

Il fallait s’attendre à un début de match plus difficile du côté des hommes de Daniel Renaud, eux qui avaient voyagé pendant près de 8 heures pour atteindre le Colisée Sun Life.

Les locaux profitèrent de ce contexte pour inscrire le premier but du match avec un peu moins de 5 minutes d’écoulées lorsque Ludovic Soucy poussa une rondelle libre derrière Mathieu Bellemare.

Puis, à mi-chemin en 1re période, Samuel Dove-McFalls, posté à l’embouchure du but, n’eut qu’à compléter un bel échange amorcé par Alexis Lafrenière et Joshua Anderson.

Les déficits de deux buts n’effraient pas les hommes de Daniel Renaud et ils le prouvèrent une fois de plus!

D’abord, à 10:35, Frédérik Théorêt sauta sur un retour de lancer pour réduire l’écart alors que les Cataractes évoluaient avec un homme en plus. Sur la séquence, Vasily Glotov et Jason Horvath se firent complices.

Ensuite, moins de 2 minutes plus tard, Jérémy Martin effectua une entrée de zone après avoir accepté la passe de Roddie Sandilands et dirigea un tir des poignets précis qui laissa le cerbère de l’Océanic pantois. L’égalité était créée! Ce but sonnait le glas pour Jimmy Lemay qui dut céder sa place à Colten Ellis.

Tout juste avant la fin de l’engagement, Mathieu Bizier convergea vers le filet de Bellemare et profita d’un retour de lancer se dirigeant droit vers lui pour faire feu sans préavis. Résultat des courses, c’était 3-2 pour les locaux.

Au terme des 20 premières minutes, les Cataractes dominaient la colonne des tirs au but 12-8.

2e période

L’indiscipline des Cataractes leur causa bien des soucis en début de période. Alors que Vincent Senez purgeait une punition pour avoir fait trébucher, l’Océanic sauta sur l’occasion pour faire mal aux visiteurs. Mathieu Nadeau compléta le jeu orchestré par Samuel Dove-McFalls et Alexis Lafrenière. Pour la jeune sensation de l’Océanic, il s’agissait déjà d’un deuxième point dans le match.

Trois minutes plus tard, Vasily Glotov inscrivit son 21e de la saison en battant Ellis entre les jambières, un but qui pouvait redonner de l’énergie aux jeunes Cataractes.

Malheureusement, 63 secondes plus tard, Alex-Olivier Voyer surprit Fitzpatrick et redonna une priorité de 3 buts aux siens…

Signe que les choses avaient pris une toute autre tournure, Rimouski avait pris les devants au chapitre des tirs au but avec un total de 25 contre 21 pour Shawinigan.

3e période

Dès la reprise des hostilités en troisième, les Cataractes purent bénéficier d’un avantage numérique. Plamondon et Demers passèrent près d’enfiler l’aiguille mais Colten Ellis résista brillamment. Cette séquence permit de voir que les hommes de Daniel Renaud n’avaient pas l’intention d’avoir effectué 8 heures d’autobus sans offrir une opposition louable jusqu’à la fin.

Profitant du laxisme de ses adversaires, Vincent Senez déjoua Colten Ellis d’un tir rapproché avec près de 15 minutes à faire à la période. Sur la séquence, Mathieu Boulianne et Antoine Demers récoltèrent des passes.

Alors qu’on les croyait sur une lancée, les Cataractes accordèrent un deuxième but lors d’une supériorité numérique. Cette fois-là, ce fut l’oeuvre de Carson Mackinnon.

Ce duel offensif se poursuivit et ce fut au profit des visiteurs qui inscrivit 2 buts rapides! D’abord, Mathieu Boulianne trompa la vigilance de Colten Ellis pour son premier but dans l’uniforme shawiniganais. Encore une fois, le diminutif mais non moins énergique Antoine Demers récoltait une mention d’aide.

Et ce ne fut pas tout pour le petit numéro 10 des Cataractes alors que, posté devant le filet de Colten Ellis, il prit possession de la rondelle, effectua un tour sur lui-même et trouva la faille entre les jambières du gardien de Rimouski pour rétrécir l’écart à un but seulement avec 11 minutes à faire!

Rimouski n’allait pas laisser passer le train et reprit une avance de deux buts lorsque Denis Mikhnin déborda sur l’aile droite pour ensuite trouver un mince espace au-dessus de l’épaule droite de Fitzpatrick.

Au terme de la rencontre, l’Océanic avait eu le dessus 34-32 au chapitre des tirs au but.

3 étoiles

1- Samuel Dove-McFalls (RIM)

2- Carson Mackinnon (RIM)

3- Antoine Demers (SHA)

Prochain rendez-vous

Les Cataractes profiteront d’une semaine de repos avant de prendre la direction de l’Abitibi les 20 et 21 janvier prochains affrontant successivement les Huskies et les Foreurs.

plus de nouvelles
Les Cataractes repêcheront au 3e rang !
il y a 2 semaines
DEUX MEMBRES DES CATARACTES PARMI LE PERSONNEL D'ÉQUIPE CANADA EN VUE DU MONDIAL DES M18 !
Il y a 4 semaines
BILAN DE FIN DE SAISON !
Il y a 1 mois
Remise de prix chez les Cataractes !
Il y a 1 mois
Les Cataractes s'inclinent 5-3 à Drummondville
Il y a 1 mois
Marc-Anthony Lambert brille dans un revers face au Phoenix
Il y a 1 mois